Diagnostic biologique des hépatites virales


Le diagnostic d'hépatite aiguë virale A, B ou C repose, selon le contexte clinique, épidémiologique et l'âge, sur la détection de l'IgM anti-VHA*, de l'Ag* HBs et des IgM anti-HBc, des Ac* anti-VHC*.


Hépatite A

Le diagnostic d'une hépatite aiguë virale A est en général facile et repose sur la positivité des IgM anti-VHA. La recherche des Ac totaux anti-VHA n'est pas utile dans le diagnostic des hépatites aiguës virales A.

Il n'existe pas d'hépatite chronique A et il n'est pas justifié de proposer une recherche des Ac anti-VHA devant une élévation chronique des transaminases.

Il est recommandé de rechercher les Ac totaux anti-VHA avant de vacciner un sujet âgé de plus de 30 ans; il est inutile de contrôler l'immunisation post vaccinale par un dosage des Ac totaux anti-VHA si la vaccination a été correctement effectuée.


Hépatites B et C

Devant une élévation chronique des transaminases, il faut rechercher une hépatite B ou C par la détection de l'Ag HBs et des Ac anti-VHC.

Le diagnostic d'hépatite aiguë B repose sur la détection de l'Ag HBs et des IgM anti-HBc. Les recherches de l'Ag HBe, des Ac anti-HBe ou anti-HBs et de l'ADN du virus de l'hépatite B sont généralement inutiles pour faire le diagnostic d'hépatite aiguë virale B.

Lors d'une suspicion d'hépatite chronique virale, en première intention, l'Ag HBs et les Ac anti-VHC seront recherchés. S'ils sont positifs ils doivent être contrôlés.

Toute découverte d'un Ag HBs ou d'un Ac anti-VHC doit être contrôlée sur un autre prélèvement.

La surveillance des hépatites chroniques virales B ou C repose sur le dosage des transaminases.

Pour les patients atteints d'hépatite chronique B ou d'infection chronique par le VHB*, non traités, il n'est pas utile de rechercher l'ADN du VHB sérique plus d'une fois par an, sauf incident particulier (par exemple: réascencion des transaminases ou apparition de signes faisant craindre une réactivation).

Chez un sujet porteur chronique de l'Ag HBs, il faut rechercher l'Ag HBe, les Ac anti-HBe et l'ADN du VHB.

Il est nécessaire d'effectuer un dépistage de l'hépatite B dans l'entourage de sujets atteints d'infection aiguë ou chronique par le VHB et de les vacciner s'ils n'ont pas de marqueurs d'infection.

Le dépistage de l'Ag HBs fait partie du bilan systématiquement proposé à toute femme enceinte, après le 6e mois, il serait souhaitable de le proposer plutôt dans les populations à risque.

L'immunisation de l'enfant né de mère Ag HBs doit être vérifiée par le dosage des Ac anti-HBs entre le mois suivant la fin du protocole de vaccination et le 15e mois de la vie. Une surveillance de l'absence d'infection (recherche de l'Ag HBs) et de la qualité de l'immunisation (dosage des Ac anti-HBs) doit être instaurée au cours de la vie de l'enfant. Des rappels vaccinaux tous les 5 à 10 ans sont recommandés.

Il est inutile de répéter la recherche des Ac anti-VHC pour surveiller l'évolution des hépatites chroniques C.

Il peut être proposé chez la femme enceinte, en particulier dans les populations à risque d'infection par le VHC un dépistage des Ac anti-VHC à l'occasion du dépistage systématique de l'Ag HBs. En cas de positivité des Ac anti-VHC, il parait souhaitable de rechercher une réplication virale (ARN du VHC).

Après la naissance d'un enfant de mère positive pour le VHC il n'existe pas d'attitude consensuelle concernant le suivi sérologique de l'enfant. La recherche des Ac anti-VHC est inutile chez le nouveau-né et pendant la première année de la vie il n'y a pas d'attitude consensuelle quant à la recherche de l'ARN viral.

Une recherche des Ac anti-VHC peut être proposée aux sujets ayant un facteur de risque d'hépatite C éventuellement après recherche d'une élévation des transminases.

Il existe un accord professionnel fort pour confirmer l'utilité de la sérologie prévaccinale B (Ag HBs et Ac anti-HBc) dans les populations à risque qui peuvent être ainsi dépistées, en particulier les dialysés, les immunodéprimés, le personnel soignant et les personnes nées ou ayant vécu en zone de forte endémie.

Après vaccination contre l'hépatite B, il est recommandé de vérifier la qualité de l'immunisation (dosage des Ac anti-HBs), 1 à 3 mois après la dernière injection et tous les ans chez les sujets à haut risque.

*Ag = antigène
*Ac = anticorps
*VHA = virus de l'hépatite A
*VHB = virus de l'hépatite B
*VHC = virus de l'hépatite C


retour