EPU sur les troubles du Rythme cardiaque

28/04/98

 

ARYTHMIES PAR FIBRILLATION AURICULAIRE

 

1)Pour quoi faut-il réduire?

Restaurer le rythme sinusal(la systole auriculaire participe à l'hémodynamique cardiaque et évite la cardiomyopathie rythmique).

Eviter les complications(en particulier, les accidents vasculaires cérébraux).

Diminuer les signes fonctionnels et améliorer le confort.

 

2)Qui faut-il réduire?

Ceux où la récidive est faible:

Première crise de fibrillation auriculaire.

Fibrillation auriculaire datant de moins d'un an chez un sujet jeune.

Absence de cardiopathie sous-jacente et oreillette gauche petite à l'échocardiogramme.

 

3)Quand ne faut-il pas réduire ?

Contre-indication aux anti-arythmiques ou au choc:

Hyperthyroïdies.

Fibrillation qui cède spontanément(par exemple éthylisme).

Fibrillation du sujet âgé(supérieur à 75ans) ou ancienne (datant de plus 1ou 2ans).

Cardiopathies évoluées avec/ou dilatation de l'oreillette gauche).

Dysfonctions sinusales.

 

4)Que donner avant le choc électrique ?

Le traitement anticoagulant(héparine et AVK)doit être commencé le plus tôt possible et prolongé(au moins un mois avant le choc).

Ralentir par digitalines et Cordarone(après bilan thyroïdien), qui peut réduire et facilite le choc.

Le choc se fait après arrêt des digitalines 4 ou 5 jours avant, sous Cordarone, avec un INR à 3(un échocardiogramme est indispensable pour le bilan et pour éliminer un thrombus intracardiaque, l'écho transoesophagien permet de choquer plus rapidement).

 

5)Que donner après le choc ?

Le traitement anticoagulant doit être donné plus d'1 an puis remplacé par l'aspirine en l'absence d'autres facteurs de risque.

Le traitement antiarythmique doit être donné au moins 1 an.

Tous les antiarytmiques sont aussi efficaces, mais ils ont des efficacités différentes.

La Cordarone est à réserver aux échecs, elle peut s'associer à d'autres antiarytmiques, par exemple la Flecaïne.

 

6)Que donner en l'absence de choc ?

La fréquence ventriculaire est ralentie, par les digitalines plus efficaces au repos, par les bétabloqueurs plus efficace à l'effort.

Les complications sont évitées par les anticoagulants, si possible les AVK à durée de vie longue(Préviscan 1 prise, Sintrom 2 prises) ou l'aspirine si le sujet est âgé ou les AVK sont contre-indiqués.

Le Ticlid ne peut être utilisé car non testé.

Dr Gilles MOUGEOT

 

 Retour vers programme EPU 1998